Ville d’Aubervilliers

Accompagnement de l’activité commerciale

publié le 21 octobre 2015 (modifié le 3 mai 2016)

Les objectifs de l’accompagnement de l’activité commerciale :

  • Créer les conditions favorables à l’accueil de commerces dynamiques et diversifiés.
  • Conforter et développer les implantations commerciales en harmonie avec le Schéma de Cohérence Commerciale à l’échelle de Plaine Commune et avec le Plan Local de l’Urbanisme.
  • Pérenniser et diversifier les commerces et, le cas échéant, les réorienter.

Les actions au niveau de la ville

  • Prise en compte de la dimension commerciale dans l’élaboration des actions d’urbanisme et d’aménagement.
  • Mise en œuvre des préconisations du Schéma de Cohérence Commercial (Plaine Commune) dans l’instruction des autorisations d’urbanisme.
  • Action sur la qualité de l’aménagement urbain et de l’espace public et sur la conception des infrastructures, sur la qualité des façades et des vitrines (règlement des enseignes).
  • Promotion d’Aubervilliers et aide au petit commerce.
  • Animation des démarches collectives (Maison du commerce et de l’artisanat) et des actions des commerçants (animations commerciales, etc.) destinées à dynamiser le commerce.
  • Collecte et diffusion des informations utiles aux commerçants (en liaison avec les organismes consulaires).
  • Recherche de financements permettant d’intervenir sur l’appareil commercial et sur les infrastructures urbaines (stationnement, signalétique, etc.).

Les actions à la demande

  • Mise en place d’une bourse des locaux vacants ou susceptibles de le devenir (mutations de locaux) permettant d’accueillir les demandeurs de locaux commerciaux.
  • Soutien à la transmission des entreprises et à l’implantation de commerces selon les besoins à satisfaire et accueil des candidats.
  • Relations avec les commerçants comme acteurs de la vie locale.

Les actions avec les acteurs institutionnels et locaux

  • Institutionnels : Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers, syndicats professionnels et branches...
  • Locaux : Maison de l’initiative économique locale (Miel)
  • Financeurs potentiels : Conseil régional, Fonds européens, Etat (FISAC, EPARECA...), promoteurs immobiliers et commerciaux (type SEGECE).