Contenu

En solidarité avec le mouvement de mobilisation et de grève, la mairie d’Aubervilliers fermera ses portes le jeudi 5 décembre 2019

publié le 2 décembre 2019

L’adoption par le 49.3 de la loi travail, la baisse des Aides publiques au logement (APL), l’affaiblissement de l’assurance chômage et, aujourd’hui, le projet de réforme des retraites précarisent une bonne partie de la population.

En voulant instaurer un régime de retraite unique par points, le gouvernement veut miser sur une prétendue équité qui traiterait tout le monde au même niveau avec un âge de départ à 64 ans.

Derrière cette réforme se cache en réalité une régression car, dans les faits, cela se traduira par une nouvelle baisse des revenus des retraité-e-s et un allongement de la durée de travail.

Le constat fait par les économistes sur cette réforme est sans appel : tout le monde sera perdant !

Les femmes aux carrières en dents de scie et les jeunes qui entrent de plus en plus tardivement sur le marché du travail en seront les plus impacté-e-s.

Dans notre ville populaire, qui compte de nombreux-euses ouvrier-ière-s, des familles moyennes, des demandeur-euse-s d’emplois, des retraité-e-s, des agent-e-s des services publics, ce projet de réforme est une nouvelle atteinte à leurs conditions de vie et de travail.

Aussi, afin de préserver ce qui a été acquis au prix de longues luttes sociales, les organisations syndicales sont en première ligne.

Depuis plusieurs semaines, elles appellent à la grève et à la manifestation du jeudi 5 décembre 2019 prochain.

En solidarité avec cet important mouvement de contestation, j’ai décidé de fermer symboliquement la mairie d’Aubervilliers ce jeudi 5 décembre.*

Je sais que de nombreuses et nombreux Albertivillariennes et Albertivillariens, avec les agent-e-s municipaux-ales, salarié-e-s défileront elles et eux aussi pour faire entendre leurs voix, pour défendre leurs droits.

Tout comme de nombreuses et nombreux maires, parlementaires, élu-e-s, je serai également dans la rue, à leurs cotés, pour participer à cette importante journée de solidarité et de convergences des luttes.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

* Fermeture des accueils au public hormis le Centre Municipal de Santé et le CCAS