Contenu

Aéroports de Paris : la Municipalité invite les Albertivillariennes et Albertivillariens à soutenir le référendum d’initiative partagée (RIP)

publié le 13 juin 2019 (modifié le 8 juillet 2019)

Le Conseil constitutionnel fixe à 4,7 millions le nombre de signatures nécessaires pour organiser le référendum d’initiative partagée (RIP) qui pourrait mettre en échec le projet néolibéral de privatisation des biens publics que le président Emmanuel Macron entendait poursuivre à un rythme accéléré.

De nombreuses et nombreux habitantes et habitants de la Seine-Saint-Denis, notamment d’Aubervilliers, travaillent dans les aéroports de Roissy, du Bourget et d’Orly. La richesse qu’elles et ils produisent doit pouvoir alimenter le budget de l’Etat, des collectivités et des services publics et non être accaparée par des actionnaires privés.

C’est la raison pour laquelle, la Municipalité invite les Albertivillariennes et Albertivillariens, inscrit-e-s sur les listes électorales, à s’enregistrer nombreux sur le site internet afin de soutenir la proposition de loi visant à préserver le service public des ADP.

Parce que le recueil de signatures à travers la plateforme numérique, connait de nombreux blocages informatiques, la Municipalité redoute le risque de décourager les signataires.
Elle déplore également dans cette procédure une atteinte à la démocratie car elle ne permet pas aux citoyen-ne-s non inscrit-e-s sur les listes électorales ou de nationalité étrangère, d’y participer.

Pour toutes ces raisons, la Municipalité met en place, dès aujourd’hui, une permanence à l’accueil de l’Hôtel de Ville visant à permettre à tou-te-s les Albertivillariennes et Albertivillariens de s’exprimer, via différents supports (internet, formulaires, pétition), leur attachement aux services publics.

La Municipalité