Contenu

Trois arrêtés de la maire pour préserver le cadre des vie des Albertivillariennes et Albertivillariens

publié le 29 avril 2019 (modifié le 2 mai 2019)

Aubervilliers est une ville vivante et dynamique. Cette vitalité nous la devons notamment aux nombreux cafés, restaurants et commerces de la ville qui permettent à celles et ceux qui y vivent, y travaillent ou qui sont simplement de passage de se retrouver.

Alors que certains commerces sont conçus pour accueillir le public uniquement la journée, d’autres font le choix d’élargir leurs horaires le soir.

Je regrette qu’une minorité d’entre eux le fasse au mépris de l’arrêté préfectoral qui impose une heure limite d’ouverture et de fermeture au public.

Ces actes, contraires à la loi, ont des incidences sur la vie quotidienne des riveraines et des riverains tant les nuisances nocturnes sont importantes : occupation bruyante de l’espace public, déchets sur la voirie, comportement dangereux lié à une consommation excessive d’alcool.

Pour cette raison, j’ai décidé de prendre trois arrêtés destinés à protéger l’espace public et préserver le cadre de vie des Albertivillariennes et Albertivillariens.

Le premier concerne les horaires d’ouverture et de fermeture au public des commerces d’alimentation.

A partir de signalements des riveraines et riverains et grâce au suivi des services municipaux, de police et de la Préfecture, les établissements situés sur les avenues Jean-Jaurès, Victor Hugo, de la République, le Boulevard Anatole France et la rue Ferragus doivent fermer au public entre 22h00 et 6h du matin.

Pour tous les autres commerces et quelle que soit la période, l’arrêté préfectoral impose une fermeture au plus tard à minuit.

Afin de compléter cet arrêté, un second vise à interdire la consommation d’alcool sur la voie publique entre 22 h et 6 heures dans plusieurs secteurs de la ville. (Landy, Villette, Fort et Centre-ville)

A l’approche de la saison estivale, l’espace public est de plus en plus fréquenté à des fins privatives. Certaines et certains y utilisant abusivement et dangereusement des barbecues.

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui s’inquiètent de leur exploitation qui génère des nuisances (fumées, attroupements, déchets) et, plus grave, des risques d’incendie.

Aussi, j’ai décidé de prendre un troisième arrêté interdisant l’utilisation d’un barbecue (et de tout autre dispositif ayant pour objet de cuire ou réchauffer des aliments) sur la voie publique.

Ces mesures de protection sont essentielles afin de préserver la santé et la sécurité des Albertivillariennes et Albertivillariens.

Elles participent également au respect de l’espace public en permettant à toutes et tous qui l’occupent (commercant-e-s, habitant-e-s, salarié-e-s) de cohabiter en toute convivialité.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis