Contenu

Aubervilliers avance avec la réforme du quotient familial

publié le 4 décembre 2018 (modifié le 12 décembre 2018)

Depuis plusieurs mois, la question de la tarification des activités est au cœur des échanges entre les élu-e-s, les services municipaux et les parents d’élèves. Parmi les principaux points relevés, celui du système complexe du calcul des tarifs qui ne prenait pas suffisamment en compte les ressources réelles des ménages.

C’est la raison pour laquelle je me suis engagée à mettre en place une réforme du calcul du quotient familial concernant la tarification de la restauration scolaire et des centres de loisirs.

A partir d’une expertise effectuée par un cabinet d’étude, les tarifs des prestations vont être remis à plat. Un nouveau mode de calcul, basé sur les revenus fiscaux, sera instauré à partir de la rentrée 2019.

Ainsi, ce sont près de 90 % des familles, aux revenus moyens et modestes, qui verront leurs tarifs diminuer.

Malgré le contexte de contractualisation, où les dépenses de la collectivité sont encadrées par l’Etat, et où les budgets sont de plus en plus contraints, nous continuons à appliquer des mesures qui tiennent compte des situations financières, souvent difficiles, des parents d’élèves d’Aubervilliers.

Ces décisions sont également guidées par des priorités fixées à partir de nos choix politiques : faciliter l’accès à la restauration scolaire et aux activités de loisirs pour tous les enfants d’Aubervilliers.

Fidèle à sa tradition de concertation et d’échanges sur toutes les questions liées à l’enfance et à l’enseignement, la Municipalité organisera prochainement des réunions d’information à destination des parents d’élèves afin de présenter les modalités de cette réforme.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis