Contenu

Liberté, Egalité, Mobilité !

publié le 13 avril 2018

Des demandes de compensations pour Aubervilliers

A l’appel de la Municipalité, un rassemblement s’est tenu le lundi 9 avril, en fin de matinée, devant le siège de la RATP pour protester après l’annonce d’un nouveau report de livraison des stations de métro Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers.

Initialement prévu en 2017, puis en décembre 2019, le chantier est aujourd’hui à l’arrêt et aucune date de mise en service des stations est annoncée.

Une délégation conduite par Mériem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, a été reçue par la direction de la RATP afin d’exiger des compensations en matière d’aménagement du centre-ville, de circulation aux abords du chantier et d’un transport gratuit vers la station Front populaire.

Une demande de rencontre avec la ministre des Transports, Madame Elisabeth Borne, ex-présidente de la RATP, est par ailleurs en attente de réponse.

Pour conclure cette journée de mobilisation, une réunion publique s’est déroulée en mairie au cours de laquelle la direction de la RATP a présenté la situation technique du chantier.
L’occasion pour le public présent de s’exprimer sur leurs inquiétudes et leurs attentes en matière de transports.

La Municipalité

Vidéo de la mobilisation devant le siège de la RATP

Diaporama sur la manifestation et la réunion publique

Manifestation et réunion publique, ce lundi, la Ville d’Aubervilliers a demandé à la RATP des compensations pour le retard de la ligne 12 du métro.