Contenu

8 mars : Journée internationale des droits des femmes : Une flashMob sur la place de l’Hôtel de Ville et de nombreuses initiatives à Aubervilliers pour l’égalité

La situation des femmes dans le monde a connu d’importantes avancées au cours du siècle dernier, sous l’effet positif des luttes féministes.

Cependant, depuis une vingtaine d’années, on observe un fort ralentissement des avancées, pour ne pas dire un surplace.

L’égalité entre les femmes et les hommes est en arrêt alors même que les violences sexistes et sexuelles sont de plus en plus dénoncées et que les inégalités se renforcent.

Le mouvement « MeToo » a montré que le harcèlement des femmes et les violences à leur égard est un phénomène mondial qui n’épargne aucun milieu.

La France n’en est pas exempte.

Les récentes révélations dans le monde du sport et les dernières manifestations de honte et de colère à l’égard d’un réalisateur accusé de plusieurs viols mais qui est primé aux Césars, montrent que les combats pour les droits des femmes sont encore à mener.

Dans le contexte social actuel, ils doivent même s’intensifier.

Après la loi travail, les femmes seront encore les grandes perdantes d’une nouvelle réforme : celle des retraites.
Elles subissent des carrières précaires et discontinues : chômage, congé parental, temps partiel, plafond de verre et écarts de salaire.
Pourtant, si la loi venait à être entérinée de force, avec l’utilisation du 49.3, le calcul des retraites se fera en prenant en compte l’intégralité de la carrière et non les plus importantes années de travail.
Autrement dit, leurs pensions seront bien inférieures à celles des hommes dont les carrières sont majoritairement continues et les rémunérations plus élevées.

Pour protester contre cette réforme qui discrimine les femmes, les collectifs féministes, les organisations syndicales et les associations manifestent depuis le 5 décembre à travers une flashmob dédiée.

Dans le cadre du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, l’Union locale CGT en collaboration avec l’AG Interpro d’Aubervilliers, propose de reprendre, ensemble, cette chorégraphie sur la place de l’hôtel de Ville le vendredi 6 mars à partir de 17h.

La Municipalité soutient cette initiative et appelle le plus grand nombre à se joindre à cette action symbolique.

La lutte contre les inégalités doit également se retrouver dans les actions locales qui permettent de sensibiliser dans tous les domaines où se joue l’image des femmes.

A Aubervilliers, comme chaque année autour du 8 mars, la Municipalité organise des initiatives et apporte son soutien aux associations et aux partenaires, pour proposer aux Albertivillariennes et Albertivillariens une programmation riche autour de l’égalité femmes-hommes.

Du 6 au 31 mars 2020, des projections, déambulations, animations, spectacles seront autant d’occasions de prises de conscience et d’actions pour éliminer les inégalités entre les sexes.

Nous vous invitons à y participer nombreuses et nombreux.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis