Contenu

Calamar géant et autres lanternes

Le défilé des Lanternes a créé l’événement samedi 21 octobre, à la tombée de la nuit. Près de 1600 habitants ont traversé la ville en musique, munis de créations lumineuses aux formes les plus insolites, faisant le bonheur des passants et des habitants postés aux fenêtres.

Magique… Insolite… Poétique… Tels étaient des mots qui revenaient dans la bouche des participants, samedi dernier, au défilé nocturne des Lanternes. A la tombée de la nuit, l’immense cortège de plus de 1200 habitants (jusqu’à 1600 ensuite selon les organisateurs), munis de centaines de lanternes, s’est ébranlé depuis le groupe scolaire Shiva-Kahlo, en présence du staff d’organisation de l’association des Poussières, de la maire Mériem Derkaoui et de nombreux élus de la Ville, qui apporte son soutien tant financier que logistique à l’événement.

Dans la foule, il y avait les enfants et les adultes qui, au sein d’une association, d’un structure de la ville ou en participant libre, ont fabriqué leur propre lanterne au cours d’un des soixante ateliers animés ces derniers mois par les Poussières. Le thème de cette année ? L’odyssée marine. Flottaient ainsi homards, poulpes, scaphandres, poissons de toutes sortes, tous fabriqués en osier et papier, illuminés de l’intérieur par une bougie.

Il y avait aussi ceux qui sont arrivés les mains vides, avec juste l’envie de rejoindre ce défilé organisé chaque année depuis 6 ans. « Si vous n’avez pas de lanterne, vous pouvez en récupérer une au fond de la cour », indiquaient au départ les organisateurs, reconnaissables à leur gilet bleu et leurs paillettes sur le front. Puis de grandes perches en bambou était fournies pour porter haut le tout, et le tour était joué !

Rue du Chemin vert, Shaeffer, Mouloud Aounit, Crevecoeur, du Commandant l’Herminier, arrivée au square Lucien Brun pour un moment convivial en musique… Tout au long du trajet, des habitants se pressaient aux fenêtres pour observer ce spectacle inattendu en bas de chez eux, au son d’une fanfare et d’une batucada ! Leur surprise et leur évident plaisir contribuait au bonheur partagé.

A mi-chemin, surprise pour les défilants. Un immeuble est illuminé de lumières colorées, des immenses tentacules jaillissent depuis chaque balcon. Il est transformé en calamar géant. Les Poussières précisent : « C’est le fruit d’un partenariat avec toute une copropriété ! »

NA
Photos : Michael Barriera


Calamar géant et autres lanternes