Contenu

Aubervilliers reste mobilisée pour la sécurité

Le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a dévoilé le 8 février, un certain nombre de mesures sur la sécurité. Parmi celles-ci, l’annonce de la répartition des territoires qui bénéficieront de l’expérimentation de la Police de sécurité du quotidien (PSQ).

À notre grand regret, Aubervilliers ne bénéficiera pas de ce dispositif. Nous déplorons cette décision.

Favorable à une approche de la sécurité basée sur la proximité, le lien social et la confiance entre habitant-es et forces de l’ordre qui correspondent aux attributs de la PSQ, la Municipalité considérait être légitime à accueillir ce dispositif.
Le développement démographique de notre ville, l’arrivée prochaine du Campus Condorcet et d’autres équipements d’ampleur constituaient à nos yeux des critères objectifs pour être retenus.

Malgré tout, La Ville se mobilisera sans relâche pour obtenir des moyens et le respect qui lui est dû. Le droit à la sécurité n’est effectif que si tous nos concitoyen-nes en bénéficient, qu’ils habitent au cœur de Paris ou en banlieux.

Nous tiendrons notre engagement pour mettre en place une équipe au Landy, en collaboration avec la Police Nationale dont nous saluons le travail accompli grâce aux renforts des 62 gardiens de la paix arrivés depuis un an.

La Municipalité